FILMS PRÉFÉRÉS


(Partie 2)


(David Fincher, 1999)
(David Fincher, 1999)

Fight Club


Pitch: Un employé de bureau, désillusionné par la vie, cherche à s'évader de son quotidien monotone. Après avoir participé à diverses réunions de groupe, il fait la connaissance de l'étrange Tyler Durden avec qui il va se lier d'amitié et créer le Fight Club, où des hommes se battent à mains nues pour se défouler.

En deux mots: Maître Fincher a encore frappé. Et il cogne dur! Quel film! Ne vous arrêtez pas à la violence et la virilité des combats, Fight Club est beaucoup plus profond que ça. Un scénario impeccable et une critique de la société de consommation, Norton évidemment génial, Pitt plus charismatique que jamais,... Que dire de plus? On se prend une bonne claque et on en redemande.


(Danny Boyle, 2000)
(Danny Boyle, 2000)

28 Jours Plus Tard


Pitch: Dans un Londres ayant des allures de ville fantôme, un homme sort du coma. Il comprendra que la ville a été désertée suite à la propagation fulgurante d'un virus mettant la ville à sang par les contaminés.

En deux mots: Fan de Danny Boyle et de zombies, je ne pouvais qu'être enthousiaste à l'idée de ce projet. Et le résultat dépasse mes attentes. Le format DV apporte une authenticité intéressante au film et Cillian Murphy excelle dans cette œuvre terrifiante et palpitante. La nouvelle référence d'un genre qui était en berne depuis de nombreuses années.


(Juan Carlos Fresnadillo, 2007)
(Juan Carlos Fresnadillo, 2007)

28 Semaines Plus Tard


Pitch: Après Londres, c'est au tour du Royaume-Uni d'être contaminé par un mystérieux virus et mis en quarantaine. Une fois le mal semble t-il éradiqué, l'armée américaine entame la reconstruction du pays. Mais une mauvaise surprise les attend...

En deux mots: On prend pas les mêmes et on recommence. Le premier volet était excellent, le second réussit le tour de force de faire aussi bien. Débutant merveilleusement par une superbe scène d'introduction, le film tient en haleine jusqu'au bout grâce à une intensité parfaitement maitrisée. Le film de zombie tient sa série phare, vivement la suite.


(Juan José Campanella, 2010)
(Juan José Campanella, 2010)

Dans Ses Yeux


Pitch: Benjamin Esposito écrit un roman sur une affaire classée de meurtre sur laquelle il a enquêté 25 ans plus tôt. Cette affaire non résolue l'obsède depuis tout ce temps, de même que l'amour qu'il portait à son ancienne collègue de travail.

En deux mots: La bonne surprise 2010. Très bien ficelé et mené par le charismatique Ricardo Darin, Dans ses yeux mélange remarquablement les genres: enquête, romance, thriller, non sans oublier une subtile touche d'humour.  Du grand cinéma, justement récompensé d'ailleurs par l'oscar du meilleur film étranger.


(Ridley Scott, 1982)
(Ridley Scott, 1982)

Blade Runner


Pitch: Dans un futur proche, un agent est chargé de retrouver et éliminer quatre répliquants, des androïdes humanoïdes s'étant échappés de leur colonie spatiale et atterissant à Los Angeles.

En deux mots: Le chef d’œuvre de la science-fiction. Signe de son excellence, il n'a pas pris une ride, grâce à une sobriété dans les effets spéciaux et des thèmes abordés toujours d'actualité. Un rythme lent et contemplatif, des personnages complexes et puissants, un univers sombre et travaillé, une photographie sublime,... Pas de doute, Blade Runner est une oeuvre culte qui marque.


Francis Ford Coppola, 1992)
Francis Ford Coppola, 1992)

Dracula


Pitch: A son retour de guerre en 1462, le prince Dracul retrouve sa fiancée suicidée. Désespéré, il renie l’Église et se transforme en vampire pour devenir le comte Dracula. Quatre siècles plus tard, il fait la rencontre d'un clerc de notaire dont la fiancée ressemble en tous points à sa défunte bien-aimée.

En deux mots: Le mythique comte Dracula de Bram Stocker revisité par Coppola donne un film à l'incroyable beauté plastique s'ouvrant sur une scène sublime et dégageant une sensualité et un romantisme considérables. Une fresque baroque, gothique et une histoire d'amour à travers les siècles ne pouvant laisser indifférent. Remarquable!


(Robert Zemeckis, 1994)
(Robert Zemeckis, 1994)

Forrest Gump


Pitch: Un simple d'esprit raconte sa vie trépidante aux passants qui s'assoient à ses côtés sur un banc.

En deux mots: Emouvant, humain, drôle, beau, triste mais toujours juste, Forrest Gump est tout ça à la fois et bien plus encore. Le duo Robert Zemeckis aux manettes / Tom Hanks dans la peau d'un Forrest naïf et bouleversant fonctionne à merveille et nous offre l'un des films majeurs du cinéma contemporain.


(Mamoru Hosoda, 2006)
(Mamoru Hosoda, 2006)

La Traversée du Temps


Pitch: La vie d'une jeune lycéenne comme tant d'autres va changer du tout au tout le jour où elle reçoit le don de remonter le temps.

En deux mots: Je suis allé voir ce film d'animation à tout hasard et j'en suis ressorti enchanté, le sourire aux lèvres comme lorsqu'on vient d'assister à un vrai coup de cœur. C'est frais, simple, amusant et charmant, on passe vraiment un excellent moment en compagnie de l'attachante Makoto. Donnez une chance à ce film passé inaperçu, vous ne le regretterez pas.


(Robert Rodriguez/Frank Miller, 2005)
(Robert Rodriguez/Frank Miller, 2005)

Sin City


Pitch: Plusieurs histoires crapuleuses s'entrecroisent et ont pour lieu commun Sin City, la ville du vice et du péché.

En deux mots: Sin City, adaptation du comic éponyme, est un exercice de style rare, atypique, extrêmement esthétique (chaque plan est une case travaillée, avec un noir & blanc léché, seules quelques touches de couleur viennent agrémenter le tout). En bref, un véritable OVNI hommage au film noir jouissant de plus d'une belle brochette de comédiens (mention spéciale à Mickey Rourke) (et Jessiiiicaaaa!!!). La rencontre entre le septième et le neuvième art n'aura jamais été aussi réussie.


(Terry Jones, 1978)
(Terry Jones, 1978)

Monty Python: La Vie de Brian


Pitch: En l'an 0, les Rois Mages se trompent d'étable. C'est alors qu'une série de malheurs va s'abattre sur le pauvre Brian...

En deux mots: L'histoire de Jésus Christ revue et corrigée par les Monty Pythons, c'est juste du grand n'importe quoi, le summum de l'humour anglais. Irrévérencieux, drôlissime, absurde, bourré de scènes d'anthologie, la vie de ce voisin d'étable de Jésus n'est que pur bonheur!


(Terry Joles/Terry Gillam, 1975)
(Terry Joles/Terry Gillam, 1975)

Monty Python: Sacré Graal


Pitch: Les pérégrinations du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde dans leur quête du Graal qui ne sera évidemment pas de tout repos.

En deux mots: Le grand classique des Monty Pythons et de l'humour british en général. C'est tout simplement hilarant d'un bout à l'autre, bourré de non-sens, délirant, burlesque et j'en passe. Vous aimez Les Nuls? Alors impossible de ne pas adorer les comiques qui les ont influencé. Ne cherchez plus le Graal de la comédie loufoque, elle est sous vos yeux.


(Frères Wachowski, 1996)
(Frères Wachowski, 1996)

Bound


Pitch: La maîtresse d'un truand a un véritable coup de cœur pour une voleuse en liberté provisoire qui repeint l'appartement des voisins. Les deux millions de dollars caché dans l'appartement du-dit truand pourraient être un argument intéressant.

En deux mots: Premier film des créateurs de Matrix, ce Bound n'a pas eu le succès qu'il mérite. Polar noir sulfureux mettant en scène un duo d'actrices convaincant, sur un rythme lent mais habile, la fratrie Wachowski démontre tout son talent. Un huis clos efficace, doté d'une pointe d'érotisme, à découvrir donc.


(Ridley Scott, 1979 / James Cameron, 1986 / David Fincher, 1992 / Jean-Pierre Jeunet, 1997)
(Ridley Scott, 1979 / James Cameron, 1986 / David Fincher, 1992 / Jean-Pierre Jeunet, 1997)

La Quadrilogie Alien


Pitch: La rencontre entre l'équipage d'un vaisseau de commerce et une créature extra-terrestre pour le moins agressive.

En deux mots: J'ai décidé de réunir les quatre films de la saga Alien tant cette quadrilogie est de qualité. Quatre réalisateurs parmi les plus doués de leur génération se sont succédés avec bonheur aux commandes de cette série phare de la science-fiction. Alors que le premier épisode signé R. Scott est encore considéré comme une référence de l'épouvante (une réalisation exemplaire, montrant un minimum la bestiole pour mieux faire travailler l'imagination), le second (J. Cameron) est beaucoup plus centré sur l'action. Le troisième très noir (Fincher) et le dernier portant la patte de Jeunet sont également de belles réussites. A noter que Sigourney Weaver tient évidemment là le rôle de sa vie. Incontournables.


(Clint Eastwood, 2008)
(Clint Eastwood, 2008)

Gran Torino


Pitch: Un vétéran de la guerre de Corée, amer, raciste et replié sur lui-même va progressivement apprendre à connaître ses voisins étrangers et se lier d'amitié avec le jeune homme qui avait tenté de lui voler sa voiture sous la pression d'un gang.

En deux mots: Le monstre sacré qu'est Clint Eastwood excelle à nouveau tant dans la réalisation que dans l'interprétation de ce papy irritable. Il enchaine avec bonheur les œuvres de grande qualité et ce Gran Torino est assurément l'une de ses plus grandes réussites. Une belle leçon d'humanité...


(Rémi Bezançon, 2008)
(Rémi Bezançon, 2008)

Le Premier Jour du Reste de ta Vie


Pitch: Cinq jours qui changeront la vie d'une famille exemplaire de cinq personnes.

En deux mots: Du cinéma français comme on l'aime et comme on en voit trop peu. Tout en simplicité, tour à tour ce film vous touchera, vous fera sourire, vous renverra forcément à votre propre vie. Drôle, juste et mélancolique, on suit avec intérêt et plaisir cette famille attachante. Une très belle tranche de vie et la confirmation de l'immense talent du jeune Marc-André Grondin.


(Mike Nichols, 2004)
(Mike Nichols, 2004)

Closer, Entre Adultes Consentants


Pitch: Un chassé-croisé entre deux couples où séduction, manipulations, tromperies, haine et amour s'entremêlent.

En deux mots: Servi par des dialogues brillants et un casting quatre étoiles (Natalie Portman et Clive Owen, notamment, sont comme toujours impressionnants), Closer est une comédie dramatique intense, crue, sensuelle, vraie. La direction d'acteur de Nichols et la qualité, la causticité des dialogues en font sans aucun doute un rêve de comédien.


(Christopher Nolan, 2008)
(Christopher Nolan, 2008)

The Dark Knight

 

Pitch: Avec l'aide du lieutenant Jim Gordon et du procureur Harvey Dent, Batman nettoie avec efficacité Gotham de la pègre locale. C'était sans compter sur l'apparition d'un nouvel ennemi, le déjanté Joker.

En deux mots: Après deux très bons Batman signés Burton suivis de deux catastrophes, Nolan récupéra la franchise. S'en suivit un Batman Begins sympathique histoire de se faire la main pour au final accoucher du meilleur épisode de la saga: The Dark Knight. Sombre et palpitant, voici le sommet du film de divertissement. A noter l'hallucinante interprétation de feu Heath Ledger dans son inoubliable Joker.

 

(Samuel Benchetrit, 2008)
(Samuel Benchetrit, 2008)

J'ai Toujours Rêvé d'Être un Gangster


Pitch: L'histoire d'un braqueur sans arme dont la victime est elle-même une braqueuse, armée. Deux kidnappeurs amateurs qui enlèvent une adolescente suicidaire. Deux chanteurs qui parlent d'un tube volé. Cinq septuagénaires qui se retrouvent pour un dernier coup...

En deux mots: Quatre scènes de grande qualité, très souvent drôles et absurdes, avec des anti-héros maladroits et attachants. Un patchwork tour à tour amusant, désabusé, nostalgique. Un délicieux hommage au film noir.


(Frères Farrelly, 1998)
(Frères Farrelly, 1998)

Mary à Tout Prix


Pitch: Un homme engage un détective privé pour retrouver son amour de jeunesse, Mary. Mais celui-ci, ainsi que d'autres, va à son tour tomber amoureux de la belle. La compétition est lancée.

En deux mots: Alors certes, ce n'est pas bien fin mais qu'est-ce qu'on rigole... Je me souviens avoir pleuré de rire lors de sa sortie ciné. Pas grand chose à ajouter: c'est gras, c'est frais, Mary à tout prix enchaine les séquences drolissimes. A voir et à revoir.


(Tommy Lee Jones, 2005)
(Tommy Lee Jones, 2005)

Trois Enterrements


Pitch: Au Texas, un homme va retrouver le cadavre de son ami mexicain rapidement enterré. Il va identifier son meurtrier, lui faire déterrer le corps et l'obliger à l'enterrer à nouveau au terme d'un long voyage dans son Mexique natal.

En deux mots: Dans Trois Enterrements, il est question d'honneur, de fidélité, d'humanité, de pardon, de salut. Du classique me direz vous. Et pourtant, ces thèmes sont traités ici avec une telle puissance et intelligence que l'on est ébloui par cette belle histoire d'hommes. Une leçon d'amitié et de cinéma.


(Alexandre Aja, 2006)
(Alexandre Aja, 2006)

La Colline a des Yeux


Pitch: Une famille américaine part en vacances à travers le désert du Nouveau Mexique. Les pneus explosent et les voilà coincés au milieu de nulle part. Malheureusement pour eux, les autochtones ne sont pas des plus accueillants...

En deux mots: Je ne suis pas un adepte des films d'horreur mais alors là, quel pied! Alexandre Aja (cocorico!) nous livre un superbe remake de l’œuvre de Wes Craven. Le spectateur est malmené d'un bout à l'autre et souffre en même temps que les personnages puis jubile quand la situation se retourne. Hyper malsain et poisseux mais horriblement jouissif!


(David Zucker, 1988 / David Zucker, 1991 / Peter Segal, 1994)
(David Zucker, 1988 / David Zucker, 1991 / Peter Segal, 1994)

Trilogie Y a-t-il un Flic Pour Sauver la Reine? ...le Président? ... Hollywood?


Pitch: Les aventures décalées de Frank Drebin, lieutenant de police extrêmement maladroit.

En deux mots: La série des Y a-t-il un flic... est la quintessence de l'absurde. Leslie Nielsen (R.I.P.) est parfait dans son rôle de M. Catastrophe et les gags s'enchainent à un rythme incroyable. J'ai baigné dans cet humour pendant toute mon adolescence et je ne me lasse pas de ces parodies inégalées à ce jour (Scary Movie fait piètre figure à côté). Les trois films sont de qualité sensiblement équivalente. Très bons moments assurés.


(Alfred Hitchcock, 1960)
(Alfred Hitchcock, 1960)

Psychose


Pitch: Une femme s'enfuit avec les 40 000 dollars que son patron lui demande de déposer à la banque. Dans sa fuite, elle s'arrête dans un motel tenu par le sympathique Norman Bates et son insupportable mère.

En deux mots: Hitchcock, maître du suspense, nous livre là l'un de ses classiques. Réalisation magistrale, musique au diapason, Anthony Perkins parfait, frissons garantis, twist final mémorable: pas de doute, la marque des grands.


(Johnnie To, 2007)
(Johnnie To, 2007)

Exilé


Pitch: Un tueur à gages décide de prendre sa retraite et de s'installer en famille. Quelques temps plus tard, il recevra la visite de deux anciens équipiers ayant pour but de l'éliminer. Puis à nouveau deux autres.

En deux mots: Le prolifique Johnnie To nous gratifie là d'un pur spectacle virtuose, aux chorégraphies de gunfights inspirées et à la mise en scène classieuse et imaginative. Une sorte de western moderne asiatique aux personnages charismatiques et à la photographie magnifique. La quintessence du cinéma de Hong Kong.


(Spike Jonze, 1999)
(Spike Jonze, 1999)

Dans la Peau de John Malkovich


Pitch: Un marionnettiste n'arrivant pas à joindre les deux bouts trouve un emploi de bureau pour faire face à ses difficultés financières. Il découvre alors une porte dérobée qui l'entraine... à l'intérieur de John Malkovich!

En deux mots: Le terme "O.V.N.I." aura rarement été utilisé à meilleurs escient au sujet d'une œuvre cinématographique. Partant d'une idée complètement barrée, le film, sans être non plus sensationnel, reste un divertissement ludique et original de très bonne facture.


(Mary Harron, 2000)
(Mary Harron, 2000)

American Psycho


Pitch: Patrick Bateman, golden boy à qui tout réussit, a une particularité et non des moindres: c'est un psychopathe. Sa haine envers les pauvres, les faibles, les homos ou les femmes, il l'exprime en les assassinant.

En deux mots: Les aficionados du livre jugent l'adaptation décevante, comme bien souvent. Pour moi qui découvre American Psycho via ce film, le jugement est tout autre. Cette satire du monde des yuppies fonctionne à merveille, en grande partie grâce à l'interprétation monumentale de Christian Bale, golden boy parfait le jour, tueur au sang froid la nuit. De nombreuses scènes mémorables parcourent ce film élégant et trash à l'efficacité glaçante.


(Robert Rodriguez, 1999)
(Robert Rodriguez, 1999)

The Faculty


Pitch: Les extra-terrestres envahissent le lycée! Un groupe d'élèves marginaux essaie de lutter contre l'invasion qui touche tous leurs profs puis progressivement le reste de l'école.

En deux mots: La présence de The Faculty dans cette sélection peut interpeller. Pourtant, je l'assume pleinement, ce film de mon protégé Robert Rodriguez représente à mes yeux le summum du teenage movie. Une B.O. d'enfer, du suspense, du fun, du fantastique, de l'humour, j'adore. L'ayant vu à la fin du bac, il tombait à pic.


(James Cameron, 1989)
(James Cameron, 1989)

Abyss


Pitch: Afin de secourir un sous-marin échoué dans les profondeurs, la marine réquisitionne une plate-forme sous-marine et envoie une équipe. Mais leur mission va s'avérer beaucoup plus inédite que ce qu'ils imaginaient.

En deux mots: Près de dix ans avant Titanic, James Cameron nous plongeait déjà dans l'océan. Et comme toujours avec Cameron, on assiste à une pure réussite, peut-être un peu naïve, mais indiscutablement belle, maitrisée et fascinante. Et c'est l'occasion d'apprécier la belle Mary Elizabeth Mastrantonio que l'on n'a quasiment plus vu depuis...


(Jim Abrahams, 1991)
(Jim Abrahams, 1991)

Hot Shots!


Pitch: Reclus dans un village indien, un ancien pilote de chasse, hanté par une faute commise par son père en mission vingt ans plus tôt, reprend du service pour une délicate mission en Extrême-Orient.

En deux mots: Hot Shots! c'est toute ma jeunesse. Parodiant habilement Top Gun, Full Metal Jacket ou encore 9 semaines 1/2, il enchaine 3 blagues à la seconde. Alors ce genre d'humour ne plaira pas à tout le monde mais croyez moi, c'est du lourd (dans tous les sens du terme). Les deux épisodes sont les références de la comédie potache en compagnie des Y a-t-il un flic...?.


(Jim Abrahams, 1993)
(Jim Abrahams, 1993)

Hot Shots! 2


Pitch: Alors qu'il s'est cette fois réfugié en Thaïlande pour décompresser et oublier sa dulcinée, Topper Harley doit à nouveau jouer les héros pour déjouer les plans machiavéliques de Saddam Hussein.

En deux mots: Ce film est la quintessence d'un humour (gras, certes) qu'on ne voit plus depuis longtemps. Et ne me parlez pas des Scary Movie et autres dérivés, qui s'en inspirent allègrement sans en atteindre la partie basse de la cheville. Charlie Sheen est génial et de nombreux films sont parodiés, notamment Rambo. C-U-L-T-E.


(David Cronenberg, 2005)
(David Cronenberg, 2005)

A History of Violence


Pitch: Tom Stall, patron de restaurant, père de famille sans histoire, abat froidement un fauteur de troubles. La nouvelle va faire la une des médias locaux et attirer un homme mystérieux qui prétend que Tom n'est pas l'homme rangé qu'il prétend être.

En deux mots: Cronenberg au sommet de son art, Viggo Mortensen irréprochable (sans oublier Ed Harris et Maria Bello) et nous voilà embarqué dans un thriller magistral, violent, au rythme plutôt lent mais étonnamment puissant. Un grand film, tout simplement.


(Claude Sautet, 1972)
(Claude Sautet, 1972)

César et Rosalie


Pitch:  Deux hommes, qui se disputent la même femme finissent par devenir amis. Cette dernière supporte difficilement de voir leur rivalité se transformer en amitié.

En deux mots: Le ménage à trois n'est pas l'idée la plus révolutionnaire du cinéma. Mais lorsque celui-ci est orchestré par Claude Sautet et divinement interprété notamment par le toujours exceptionnel Yves Montand, la radieuse Romy Schneider, forcément ça change la donne. Un magnifique film sur l'amour et l'amitié.


(Frères Farrelly, 1995)
(Frères Farrelly, 1995)

Dumb and Dumber


Pitch: Deux amis simples d'esprit traversent une partie des Etats-Unis pour remettre à une inconnue une mystérieuse mallette échangée par erreur à l'aéroport.

En deux mots: Tellement con mais tellement bon. Voilà qui résumerait bien Dumb and Dumber. Dans un style gras et lourd bien propre aux frères Farrelly, on rit constamment à gorge déployée en suivant les aventures de ces deux abrutis d'amis, pour peu que l'on soit sensible à ce genre d'humour.


(Jacques Audiard, 2009)
(Jacques Audiard, 2009)

Un Prophète


Pitch: Le jeune Malik est condamné à six ans de prison. Un groupe de prisonniers corses le prend rapidement sous son aile. Alors qu'il mène avec succès plusieurs missions pour ces derniers, il constitue parallèlement et discrètement son propre réseau.

En deux mots: Une plongée dans l'univers carcéral passionnante et brutale, brillamment interprétée (Niels Alstrup impressionnant et Tahar Rahim, saisissant, promis à un grand avenir) et réalisée. L'ascension de ce jeune criminel est intense et captivante. Audiard prouve une nouvelle fois qu'il est bien l'un des meilleurs réalisateurs français.

 

(Hayao Miyazaki, 2002)
(Hayao Miyazaki, 2002)

Le Voyage de Chihiro


Pitch: Sur la route de leur déménagement, la jeune Chihiro et ses parents découvrent et traversent un mystérieux tunnel. Alors qu'elle verra ses parents se transformer en cochons, Chihiro se lancera dans une aventure extraordinaire pour les sauver.

En deux mots: Le génial Miyazaki et son imagination débordante ont encore frappé! Dans un monde onirique et ingénieux, il n'y a pas que Chihiro qui voyage puisque le spectateur vit un rêve éveillé. Fascinant, poétique et terriblement accrocheur, voilà une œuvre à part entière. Quand l'animation devient un art...


(Christophe Honoré, 2007)
(Christophe Honoré, 2007)

Les Chansons d'Amour


Pitch: Un trident amoureux qui perd ses repères lors de la disparition de l'un des membres.

En deux mots: Un film musical gai et grave, léger et moderne. Outre les comédiens et la réalisation, le gros point fort du film est la B.O. d'Alex Beaupain, chantée par les comédiens. Elle est exceptionnelle, certaines chansons étant de vraies perles. On en sort un brin mélancolique mais surtout complètement sous le charme.


(David Lynch, 2001)
(David Lynch, 2001)

Mulholland Drive


Pitch: Suite à un accident de la route, une femme devient amnésique. Elle essaiera de retrouver la mémoire avec l'aide d'une actrice débarquant à Hollywood.

En deux mots: Mulholland Drive est une expérience bizarre et un sentiment que j'ai du mal à m'expliquer: celui d'avoir adoré le film sans rien y comprendre (mais alors rien!). Et pourtant, la sensation d'assister à un grand moment de cinéma, envoûtant est indéniable. Ne cherchez pas spécialement à comprendre l'esprit torturé de Lynch mais laissez-vous emporter par ce chef d’œuvre non identifié. Ça doit être ça la magie du cinéma.


(Danny Boyle, 1995)
(Danny Boyle, 1995)

Petits Meurtres Entre Amis


Pitch: Trois amis accueillent un nouveau colocataire. Ce dernier va mourir rapidement après son emménagement, laissant dans sa chambre une valise pleine de billets. Détail qui va faire vaciller une amitié de longue date.

En deux mots: Premier film de mon poulain Danny Boyle (et premier rôle au cinéma pour Ewan MacGregor soit dit en passant), Petits meurtres entre amis est un petit bijou d'humour noir. Ou comment l'argent peut faire tourner des têtes à des gens comme vous et moi... Délicieusement sordide...


(Guy Ritchie, 2000)
(Guy Ritchie, 2000)

Snatch


Pitch: Une multitude de mafieux, caïds et arnaqueurs se croise avec perte et fracas afin de prendre possession d'un diamant ou tout simplement pour essayer de survivre.

En deux mots: Snatch porte bien la patte de Guy Ritchie et reste sa plus grande réussite: une réalisation punchy, une bande son d'enfer, des dialogues qui font mouche, une galerie de personnages décalés et déjantés à la mine patibulaire et un grand bol d'air frais pour le spectateur. Mention spéciale à Brad Pitt, extraordinaire en boxeur manouche. Jubilatoire.


(Emmanuel Mouret, 2007)
(Emmanuel Mouret, 2007)

Un Baiser s'il Vous Plaît


Pitch: Lors d'une rencontre fortuite, Gabriel et Emilie se séduisent mais cette dernière refuse le baiser. Elle en explique la raison en racontant une histoire arrivée à l'une de ses amies.

En deux mots: Emmanuel Mouret est un auteur, réalisateur et acteur de grand talent (et marseillais de surcroît). Après le sympathique Changement d'Adresse et avant l'excellent Fais moi Plaisir, il nous a pondu une irrésistible comédie, légère et délicate, à la simplicité et au charme évidents. A noter la performance de Julie Gayet, radieuse...


(Gus Van Sant, 2003)
(Gus Van Sant, 2003)

Elephant


Pitch: Une journée ordinaire dans un lycée américain. Jusqu'au moment où un drame inattendu arrive.

En deux mots: Il ne se passe quasiment rien jusqu'aux dernières minutes du film: on suit grâce à de beaux plans séquences des étudiants déambuler dans les interminables couloirs de leur école. Et pourtant, la magie prend. Inspiré du drame de Columbine, Elephant est un exercice de style presque hypnotique. Réalisé et monté avec une précision diabolique, sans jugement, il se dégage de ce film une banalité, une poésie et une douceur étonnantes malgré le drame qui arrive. Brillant!


(Larry Charles, 2006)
(Larry Charles, 2006)

Borat


Pitch: Borat, reporter kazakh, est envoyé aux Etats-Unis pour tourner un reportage sur le mode de vie américain et ainsi améliorer le niveau de vie de son pays natal.

En deux mots: Tout en dressant une satire édifiante des Etats-Unis, Borat fait rire. Et énormément. La frontière entre fiction et réalité est parfois difficile à saisir, ce qui rend cet ovni hilarant encore plus jouissif. Sacha Baron Cohen ne fait qu'un avec son Borat et n'hésite pas à aller très loin pour notre plus grand bonheur. La comédie la plus décapante, provocatrice et originale sortie depuis des années.


(Larry Charles, 2009)
(Larry Charles, 2009)

Brüno


Pitch: Brüno, journaliste de mode autrichien homosexuel, décide de conquérir l'Amérique.

En deux mots: Trois ans après Borat, Larry Charles et Sacha Baron Cohen remettent ça! Et encore une fois, la formule fonctionne parfaitement. Des scènes d'anthologie, des séquences à pleurer de rire (véridique!), trash et provocateur, Brüno est à saluer pour son audace, sa puissance comique et sa façon bien à lui de nous mettre devant les yeux l'extrême connerie des gens.


(Edgar Wright, 2005)
(Edgar Wright, 2005)

Shaun of the Dead


Pitch: Shaun, trentenaire paumé passant la majeure partie de son temps au pub avec ses potes, vient de se faire larguer. Il va alors tout faire pour reconquérir sa belle et peu importe que la ville soir infectée de zombies.

En deux mots: Le slogan du film, "Une comédie romantique avec des zombies", donne le ton. Shaun of the Dead est une bouffée d'air frais pour le film de zombies. Sentant bon le film de potes, il est doté d'un humour dévastateur et décalé. Une parodie bienvenue donc avec du gore, du rire et du fun. Que demande le peuple?


(James McTeigue, 2006)
(James McTeigue, 2006)

V Pour Vendetta


Pitch: Sauvée d'un viol par un justicier masqué, Evey va progressivement l'assister dans son plan de renversement du gouvernement britannique, non sans avoir au préalable subi une série d'épreuves.

En deux mots: Adaptation du comic du même nom, V Pour Vendetta conte le rêve anarchiste d'un héros particulier. V, puisque c'est ainsi qu'il se nomme, est mystérieux, ambigu, charismatique malgré son masque peu inspiré. Ses répliques sont souvent savoureuses, au même titre que le charme de l'inévitable Natalie Portman. Du tout bon donc.


(Sergio Leone, 1968)
(Sergio Leone, 1968)

Le Bon, la Brute et le Truand


Pitch: Durant la guerre de Sécession, trois hommes aux méthodes différentes, se disputent un coffre contenant 200 000 dollars en pièces d'or enterré dans un cimetière.

En deux mots: La virtuosité de Sergio Leone, des comédiens au sommet de leur art, des silences puissants, des plans-séquences extraordinaires, la superbe musique d'Ennio Morricone, une bonne dose d'humour. Pas de doute, on est face à ce qui se fait de mieux dans le genre western-spaghetti.


(Pedro Almodovar, 2002)
(Pedro Almodovar, 2002)

Parle Avec Elle


Pitch:  Deux hommes qui se sont croisés lors d'un spectacle de danse se retrouvent dans le cadre d'un hôpital où tous deux affrontent le même drame.

En deux mots: A travers cette amitié grandissante entre deux hommes réunis au chevet des femmes qu'ils aiment, Pedro Almodovar signe un mélodrame exceptionnel. Ce qui aurait pu n'être qu'un film niais et larmoyant dans les mains de beaucoup d'autres s'avère être d'une beauté renversante dans celles de Pedro. A ne pas manquer.


(Ang Lee, 2006)
(Ang Lee, 2006)

Le Secret de Brokeback Mountain


Pitch: Deux jeunes cow-boys doivent garder ensemble un troupeau dans une montagne isolée. Et leur amitié va peu à peu se transformer en attirance.

En deux mots: De nombreuses personnes ont boudé le film pour la raison que l'on connait et c'est un grand tort. C'est passé à côté d'un très beau film, hors-norme, sensible, émouvant, intelligent et juste. Par contre, ils auraient pu trouver un autre nom à leur montagne parce que Brokeback ("derrière cassé"), c'est plutôt malheureux (et graveleux) comme coïncidence.


(John Lasseter, 1996 / John Lasseter, 2000 / Lee Unkrich, 2010)
(John Lasseter, 1996 / John Lasseter, 2000 / Lee Unkrich, 2010)

Trilogie Toy Story


Pitch: Les aventures et états d'âme d'une bande de jouets, menée par Woody le cow-boy et Buzz l'éclair, qui prennent vie lorsque leur propriétaire Andy quitte la chambre.

En deux mots: Pixar est une machine à rêves. Cette boîte réalise que des bijoux en terme de films d'animation mais j'ai choisi de mettre particulièrement en avant la trilogie Toy Story. D'excellente qualité tous les trois, ils sont un concentré d'humour, d'émotions, d'aventures, de subtilité, de gags, d'inventivité, le tout étant de plus à chaque fois techniquement irréprochable. Tout le monde devrait y trouver son compte.


(Woody Allen, 2008)
(Woody Allen, 2008)

Vicky Cristina Barcelona


Pitch: Vicky et Cristina, deux amies dont la vision de l'amour est diamétralement opposée, passent un été à Barcelone. Sur place, elles se font abordée par un peintre qui leur propose de leur faire découvrir la ville d'Oviedo et... le triolisme..

En deux mots: Ce Woody Allen dégage une sensualité impressionnante (son film hein, pas lui-même)! Et quel casting: Javier Bardem est très charismatique, Scralett est scarlettissime, Pénélope Cruz vraiment convaincante et pour finir, une révélation charme en la personne de Rebecca Hall. Un marivaudage sexy et plaisant dans un cadre idyllique. Que du bonheur...


Accéder à la partie 1 et la partie 3.