Films/Séries


Eric Draven

Eric Draven est le héros du comics "The Crow" de James O'Barr, magistralement adapté au cinéma en 1994 par Alex Proyas. Contrairement à ce que son (excellent) look sombre et gothique ainsi que son (compréhensible) désir de vengeance pourraient laisser supposer au premier abord, Eric Draven n'a rien du mauvais garçon, bien au contraire. J'adhère complètement à son côté mystérieux, ténébreux, vengeur et son incroyable charisme (ça commence...).


Mercredi Addams

La taciturne et macabre Mercredi est la petite fille de la famille Addams. Dotée d'un cynisme et d'un humour aussi noir que ses cheveux, elle a pour particularité d'avoir des jeux plutôt inhabituels pour son âge: dynamite, pièges et tortures en tous genres sur ses jouets mais plus souvent encore sur son (toujours consentant de) frère Pugsley.


Edward aux Mains d'Argent

Après Eric Draven et Mercredi Addams, voici Edward Scissorhands! A croire que le look gothique et les personnalités taciturnes me font de l'effet. Mais contrairement à ce que son physique pourrait laisser croire, Edward est un être naïf, humain et surtout profondément attachant.


Neytiri

Neytiri est une Na'vi, espèce vivant sur la planète Pandora et issue de l'imagination débordante de James Cameron. Ce dernier a réussi à me faire tomber amoureux le temps de deux heures de film d'une créature bleue de 2 mètres avec des yeux jaunes, des crocs et une queue (à l'arrière hein...). En effet, cette dernière se révèle tellement expressive, sensible et valeureuse qu'il est difficile de ne pas succomber.


Keyser Söze

Comment ne pas inclure Keyser Söze dans cette sélection?!

L'un des méchants les plus mythiques du cinéma.

Je laisse son identité indéfinie pour les quelques fous qui auraient fait l'impasse sur le magnifique Usual Suspects.

 

Réplique de Verbal Kint dans le film:

"On sait très peu de choses, peut-être qu'il est Turc. D'après certains, son père était Allemand.
Personne ne croit vraiment qu'il existe. Personne ne l'a jamais vu et personne n'a jamais bossé pour lui directement.
Le coup le plus rusé que le diable ait jamais réussi, ça a été de faire croire à tout le monde qu'il n'existait pas...
Mais y’a une histoire qu’on m’a raconté, une histoire que moi je crois, qui s’est passée quand il était en Turquie.
Y'avait une bande de Hongrois qui voulaient leur propre organisation... Ils avaient pigé que pour prendre le pouvoir, y'avait pas besoin de flingues, ni de pognon, ni d'être nombreux, il suffit d'la volonté d'oser faire ce que les gars d'en face n'oseront pas.
Au bout d'un moment, ayant un peu établi leur réseau, ils s'en sont pris à Soze, lui débutait à l'époque, il trafiquait de la dope à Ankara.
Les Hongrois ont débarqué dans sa baraque, un après-midi, pour lui piquer son territoire, ils n'ont trouvé que sa femme et ses gosses à la maison, ils ont décidé de l'attendre...
En rentrant chez lui, Soze découvre sa femme violée et ses enfants hurlant de peur, les Hongrois savaient que c'était un dur, qu'il fallait pas rigoler avec lui, ils lui ont montré qu'ils étaient pas là pour plaisanter (un hongrois égorge l'un de ses enfants), ils lui ont dit qu'ils voulaient son territoire et tout son business.
Soze a regardé lentement les visages des membres de sa famille, ensuite il a montré à ces hommes volontaires, ce que c'était la véritable volonté (il tire dans la tête de deux hongrois puis tire tour à tour dans la tête de sa femme puis chacun du ses enfants)
Il leur a dit qu'il préférait voir toute sa famille morte à ses pieds, plutôt qu'de céder à leur chantage, il a laissé repartir le dernier Hongrois.
Il a attendu que sa femme et ses enfants soient enterrés, alors il s'est occupé du reste de la bande, il a buté leurs mômes, il a buté leurs femmes, il a buté leurs parents et les amis de leurs parents, il a foutu le feu à leurs baraques et aux magasins où ils bossaient, il a buté les mecs qui leur devaient du fric...
Et là dessus... Il s'est envolé."


Christian Troy

Interprété par Julian Mc Mahon, Christian Troy est l'un des deux personnages principaux de la série NIP/TUCK. Chirurgien plasticien de renommée à Miami, il profite un maximum de son statut et de son argent, étant un inconditionnel du luxe, de belles cylindrées et de mannequins dans son lit. Peu scrupuleux, il n'en reste pas moins une personnalité complexe, moins antipathique que ce qu'il ne laisse paraître. Mais a toujours la classe et la répartie pour le rendre irrésistible.


Dr. Frank-n-Furter

The Rocky Horror Picture Show, comédie musicale ovni culte, commence très bien et devient juste géniale à partir de l'apparition inoubliable du Dr. Frank-n-Furter (magistralement interprété par Tim Curry), scientifique extra-terrestre transsexuel (oui oui). Un look improbable, un charisme incroyable, des mimiques à foison, bref du culte je vous dis. Raaaah la chanson Sweet Transvestite...


Rorschach


Rorschach est un personnage tiré du comic The Watchmen. A la manière d'Eric Draven (The Crow), j'ai décidé de l'inclure dans la catégorie Films/Séries car c'est dans l'adaptation cinématographique de Watchmen que je l'ai découvert. Enfant battu, il grandira avec des séquelles psychologiques et une sérieuse tendance à la violence. Son nom, tout comme les motifs du tissu qui recouvre son visage, est inspiré de celui du psychanalyste. Un personnage étrange, justicier instable et violent, à la voix on ne peut plus grave: je valide!


WWE


Alors j'ai mis deux catcheurs de la WWE (World Wrestling Entertainment) dans la catégorie Films/Séries car comme chacun le sait, il s'agit d'un spectacle dont les catcheurs sont les acteurs de scripts pré-établis (ouh, je sens que je viens de briser quelques rêves là...).


The Undertaker

The Undertaker, aussi connu sous les pseudos "The American Bad Ass" et "The Deadman", est le catcheur culte par excellence. De par sa carrure considérable, son look macabre au possible, sa voix venant tout droit d'outre-tombe et sa grandiose entrée sur la "Marche funèbre", le croque mort impose tout de suite le respect. Je me rappelle que chacune de ses apparitions était parfaitement mise en scène et ses matchs se terminaient souvent de manière originale (adversaire enfermé dans un cercueil ou un sac poubelle, enterré vivant, etc...). Bref, une icône inoubliable du catch, ni plus ni moins.

 


Shawn Michaels

Celui qui s'auto-surnomme le "Sexy Boy", le pas très modeste Shawn Michaels ou HBK (Heart Break Kid) était, avec l'Undertaker, mon catcheur favori. Véritable showman, il avait le sens du spectacle aussi bien sur le ring qu'en dehors. En témoignent ses costumes flashy et son déhanché de chippendale, son inoubliable musique d'introduction et sa constante communion avec le public. Shawn Michaels, c'est du lourd.

 

Les paroles de sa musique d'intro:

 

I think I'm cute

I know i'm sexy

I got the looks

That drives the girls wild

 

I got the moves

That really move them

I send them chills

Up and down their spine

 

I'm just a sexy boy (sexy boy)

I'm not your boy toy (boy toy)

I'm just a sexy boy (sexy boy)

I'm not your boy toy (boy toy)

 

I make them hot

I make them shiver

Their knees get weak

Whenever I'm around

 

They see me walk

They hear me talk

I make them feel

Like they're on Cloud nine